MICHAEL THORSBY, ENTRE MINIMALISME ET PSYCHEDELISME

June 13, 2017

 

 

Suédois d’origine et parisien d’adoption après une escale au Japon, Michael Thorsby excelle dans la direction artistique et la conception d’identités graphiques. Ses créations hétéroclites, minimalistes ou délicatement psychédéliques s’attachent sur la scène internationale, du monde de la mode à celui de la musique. 

 

Dans plusieurs de vos projets, on retrouve des éléments déformés, des formes floues, pouvez-vous nous dire pourquoi vous utilisez ce type de procédé ? 
Je dirais que c’est un artefact d’une période où j’avais envie de créer une forme élégante du mouvement psychédélique! Dans l’imagerie hippie, très dense, il n’y a pas d’espace pour respirer. J’ai voulu explorer, épurer, transformer ces formes. L’idée est de regarder une typographie ou une image à travers un verre déformant. Pour le projet “Damn Son Where Did You Find This?”, j’ai transformé une typographie linéale, l’Avenir, sur After Effects. J’ai superposé des calques d’effets et j’ai ajouté un filtre pour changer son apparence. La typographie n’est plus vectorielle, elle devient ainsi une image. J’aime travailler avec des outils informatiques mais que cela ne se voit pas. Par exemple, la couverture du projet “The Soufflé That Smiled At Me” n’est pas une photographie, je l’ai conçue sur Illustrator puis je l’ai transformée avec des filtres sur Photoshop.

 

 

 

 

http://etapes.com/michael-thorsby-entre-minimalisme-et-psychedelisme

Share on Facebook
Please reload

Recherche par tags
Please reload

Please reload

Archives

Lola Goossens 2016